Partagez | 
 

 [Bestiaire] Les Êtres Nécroïdes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 120
Localisation : Partout
Humeur : Au beau fixe
MessageSujet: [Bestiaire] Les Êtres Nécroïdes   Lun 15 Mai - 22:14

img
Les êtres nécroïdes



De toutes les créatures infectes qui hantent notre monde, les non-morts sont probablement les pires.
Peu importe la créature morte-vivante en question, il y a nécessairement derrière leur présence et leur création une utilisation d'une magie abjecte. Les êtres nécroïdes ne naissent que par le bon vouloir d'un marionnettiste macabre, les morts ne pouvant s’éveiller de façon spontanée. En cas de présence d'engeance morte-vivante, un Chasseur devra toujours veiller à en identifier l’origine. Certaines sont évidentes, comme peut l’être la présence d'un nécromancien sur place par exemple, mais il faut aussi savoir que de très anciennes malédictions ont parfois été lancées sur les caveaux pour réanimer les défunts en cas de profanation.

NB: Les vampires, bien que communément appelés "non-morts" ou "morts-vivants" n'entrent pas dans la catégorie des créatures nécroïdes. En effet, la magie qui les engendre est l'obscuritas, et non la nécromancie, ce qui, de fait, rend impossible leur contrôle par un nécromancien, par exemple.

Le Zombie.

Le Zombie est la créature nécroïde la plus courante, pour la simple et bonne raison que sa création est l'une des plus faciles pour les nécromanciens.  Les zombies sont des monstres dépourvus de logique, animés par un instinct simpliste basé exclusivement sur la faim, une faim qui ne peut être comblée et qui poussera donc la créature à toujours vouloir se repaître de chair fraîche. Ils sont terriblement lents, empotés, et ne représentent pas de réel danger quand ils sont seuls. Leur sens de l'équilibre est relativement précaire. Leur logique inexistante les amène à cumuler les réactions stupides. La force et la solidité d'un zombie dépendent en réalité du corps utilisé. Un défunt récent fera un zombie relativement plus solide, et plus fort, qu'un zombie réanimé depuis un corps en pleine décomposition.

Il semble évident que les zombies n'ont qu'une conscience très vague de leur environnement immédiat. Ils n'ont aucun instinct de préservation, et leurs capacités sensorielles sont basées sur uniquement deux sens : la vue, et l'ouïe. Les zombies ne sentent pas, ne semblent que très légèrement conscients de ce qui les touche. Ce sont des monstres grotesques qui peuvent toutefois s'avérer être redoutables quand ils sont en groupe, dans des lieux étriqués.

Jamais épuisé, toujours affamé, un zombie se contentera de marcher tout droit vers la proie la plus attractive qu'il verra. Leur stupidité dépasse l'entendement. Leur choix en matière de proie s'avère plutôt risible. N'étant aucunement capable de considérer les distances, un zombie cherchera à dévorer la proie qui excitera le plus ses sens. Au choix, il aura donc tendance à préférer un individu visible et bruyant, plutôt qu'un individu simplement bruyant, ou simplement visible, et ce indépendamment de la distance qui le sépare des deux proies.
Si deux personnes A et B se trouvent respectivement à 5 et 15 mètres de l'une de ces créatures, que A se contente de rester immobile, et que B est immobile, mais en train de crier, le zombie sera d’avantage attiré par B, et ce même si la distance le séparant de sa proie est supérieure.

Un zombie ne ressent pas la douleur, ni la peur. Il marche et cherche à manger, c'est tout. Il est rare que les zombies se retournent contre le nécromancien qui les contrôle, mais ce phénomène a déjà été décrit. C'est commun chez les jeunes profanes qui ne maîtrisent pas suffisamment leur magie noire.

Pour tuer définitivement un zombie, la méthode la plus simple reste la destruction du crâne. En effet la magie qui les anime est une force relativement limitée (d’où la facilité qu'ont les nécromanciens à créer ce genre de monstres), et qui doit donc se contenter de chemins simples pour parvenir à ses fins. La voie nerveuse d'un corps est toute indiquée pour cela.
Il est possible de créer des zombies d'autres races. Des chiens zombies ont été décrits par certains Chasseurs. Cependant, ils sont aussi lents et empotés que les humanoïdes, sinon plus.

On retrouve beaucoup de zombies dans les cryptes et les catacombes. En Egypte par exemple, des corps momifiés ont été réanimés par un puissant sortilège créant cette fameuse terreur des momies revenues d'entre les morts et hantant certains temples.

Les Goules

Les Goules sont des créatures mortes-vivantes dotées d'une intelligence limitée, mais existante, que l'on trouve le plus souvent dans les cryptes et autres catacombes. Les goules ne sont pas très imposantes. Ce sont des créatures de taille humaine dont la taille se situe dans la moyenne basse des femmes. Très maigres, totalement voûtées, elles se déplacent autant à quatre qu'à deux pattes. Les goules sont des cadavres putréfiés ambulants, habités par une magie noire plus puissante que celle qui réanime les vampires. Cette magie a tendance à corrompre sérieusement le cadavre réanimé, qui se transforme petit à petit. Ses os changent, et s'allongent pour certains, notamment au niveau des phalanges, qui poussent exagérément au point de faire éclater la chair des doigts. Les goules prennent alors l'habitude de frotter les os contre les pierres pour les aiguiser et en faire des griffes.
Dans leur dos, la courbure de leur colonne vertébrale et les modifications squelettiques magiques ont tendance à faire saillir leurs vertèbres, formant une sorte de crête osseuse dans leur dos.

Les goules sont des créatures exclusivement noctambules. Leurs yeux sont adaptés aux caves et à la nuit, si bien qu'en plein jour, elles ne voient presque rien. Elles ne sont pas suffisamment intelligentes pour parler, mais les goules sont toutefois capables d'utiliser des objets pour attaquer les gens. Elles utilisent très souvent des fémurs en guise de gourdins et des os taillés en pointe comme poignards.
Contrairement aux zombies, les goules sont des créatures particulièrement rapides et agiles. Elles compensent un manque de force physique par une certaine vélocité. Autre fait notable, ces abjectes créatures semblent adopter un système hiérarchique et social entre elles. En effet, plus une goule a d'importance, plus elle décore son corps en plantant des os dans sa chair, os qui font alors office de décoration.

Bien qu'effrayantes et particulièrement repoussantes, les goules ne sont pas des créatures forcément agressives, elles ont même plutôt tendance à opter pour la fuite dans la majorité des cas, à l’exception des rencontres avec des proies qu’elles estiment fragiles, ou quand leur nombre leur permet de comprendre qu'elles ont l'avantage. Elles préfèrent la chair faisandée à la chair fraîche, ce sont donc des charognards qui n’attaqueront pas, contrairement aux zombies, motivés par la faim. Leurs domaines de chasse sont, de ce fait, plutôt les champs de repos, ossuaires et autres. C’est d’ailleurs un constat immédiat de chasseur : de la terre retournée dans les cimetières est très probablement un signe du passage d’une ou plusieurs goules.

Elles grouillent la nuit, sur les lieux des batailles les plus sanglantes. Néanmoins, la tendance actuelle à brûler les morts ou à les enterrer rapidement et proprement a nettement compliqué la vie de ces créatures.

Comme toutes les créatures mortes-vivantes, ces monstres sont conçus par la magie, une magie plus puissante que celle qui corrompt les corps et anime les zombies. Il est rare que les nécromanciens engendrent des goules volontairement. En effet, ces infectes bestioles ont la fâcheuse tendance à se montrer très indépendantes. Les réanimer n'est pas difficile, mais les contrôler s'avère beaucoup plus délicat.

Les abominations.

Appelés parfois Golems de Chair, ces monstres sont des amas de chairs mortes recousus et réanimés par un puissant nécromancien, dont la forme et la taille varient à son gré. Certains se contentent de rassembler des bouts de cadavres pour former un corps humanoïde, tandis que d'autres, plus versés dans l'horreur, n'hésitent pas à concevoir de véritables colosses difformes. Leur intelligence est très souvent limitée. Le rapport entre puissance et intelligence de la créature est digne d’être relevé. En règle générale, plus la créature est grande et forte, moins elle est rusée. La puissance et l'adresse du magicien qui la conçoit peuvent également aider.

Ces créatures n'ont pas nécessairement d'appétit pour la chair humaine, bien qu'elles soient souvent dressées à détruire les mortels. En revanche, même les plus intelligentes d'entre elles sont incapables de ressentir des sentiments positifs. Elles nourrissent, d'une manière ou d'une autre, une rancœur tenace envers les mortels et sont habitées par des penchants particulièrement violents.

Les Liches

Les liches sont des créatures néfastes extrêmement rares mais particulièrement dangereuses. De toutes les créatures nécroïdes, elles sont les seules à être capables d'utiliser la magie. Les Liches sont des sorciers ou des sorcières adeptes de la nécromancie, qui ont réussi (volontairement ou non) à transcender la Mort. Dans l'ancienne Egypte par exemple, d'anciennes prêtresses hantaient certains tombeaux et se construisaient de véritables empires morts-vivants dans les caveaux obscurs des temples.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, une Liche n'a pas réellement de conscience propre. Elle tend à agir de manière primale en se levant une armée de non-morts, en cherchant à gagner du pouvoir et en s'en prenant nécessairement aux mortels qu'elle croise. Physiquement, une liche est une créature extrêmement faible, néanmoins elles ont tendance à ramener à la vie tout ce qu'elles trouvent, si bien qu'atteindre l'une de ces créatures n'est jamais une chose aisée.

La conscience de ce qu'elles furent laisse des traces, si bien que certaines Liches semblent parfois avoir des ambitions parfaitement humaines. On suppose que ce n'est qu'un mimétisme, ou une habitude du corps réanimé. Elles vivent exclusivement dans les catacombes et les cryptes et n'en sortent que très rarement, uniquement à la nuit tombée. Dompter cette créature est difficile, mais pas impossible pour un puissant et talentueux nécromancien, capable alors de contraindre la liche à agir pour lui, à la manière d'un pantin.  

Tuer définitivement l'une de ces créatures n'est pas une chose simple. Une blessure mortelle à la tête la mettra hors d’état de nuire, mais pas définitivement. En effet, la créature reviendra à elle, d'une manière ou d'une autre (et si la tête est tranché, le corps et la tête peuvent se réanimer de manière parfaitement indépendante).
Le feu étant un élément salvateur, il reste le moyen le plus simple de vaincre une liche, à condition de réduire l'ensemble du corps en cendres, et de disperser ces dernières –les cendres de Liche étant parfois utilisées dans des rites de nécromancie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extenebrislux.forumactif.org
 
[Bestiaire] Les Êtres Nécroïdes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Le Bestiaire ~
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique
» Mon RP ( TRES court... )
» TRES BELLES IMAGES
» TRES BIENTOT JE VAIS READAPTER, NATIONALISER, LAVALASALISER CE TEXTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux ::  :: Premiers Pas :: Contexte étendu-
Sauter vers: