Partagez | 
 

 Shane Hyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Loge de Pandore
Messages : 23
Localisation : Whitechapel
Humeur : Instable
MessageSujet: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 10:43

img

Shane Hyde

avatar
Identité

Les Bases
+ Nom : Hyde.
+ Prénom : Shane.
+ Date de naissance : 1845 (32 ans).
+ Lieu de naissance : Édimbourg.
+ Lieu de résidence : Whitechapel, Londres.
+ Situation familiale : Fiancé.
+ Emploi : Voleur à temps partiel.
Le sorcier
+ Ordre de Sorcellerie : La Loge de Pandore.
+ Niveau théorique : Hyde a travaillé d’arrache-pied son domaine magique principal, parfois au détriment des deux autres. Il a ciblé des capacités particulières sans trop se disperser, partant du principe qu’il valait mieux maîtriser peu de choses, mais les maîtriser bien.
Niveau de maîtrise de l’altération : il veut être expert dans l’art de l’Ombre avant toute autre discipline. Concrètement, il altère n’importe quelle surface (un mur, le sol, ou même une personne) pour ouvrir une porte vers un plan subtil qui n’appartient qu’à lui, et dans lequel il peut entreposer n’importe quoi (des objets, des personnes, des pans de décors, qu’il récupèrera à n’importe quel moment et dans n’importe quel autre lieu où il choisira de rouvrir la porte). Les Ombres lui servent aussi à se déplacer lui-même ainsi qu’un petit groupe de personnes. Cette capacité révèle de grands aspects pratiques dans son travail, ce pourquoi il passe beaucoup de temps à parfaire son art.
Niveau de maîtrise de la métamorphose animale : il s’est longtemps contenté d’une seule forme animale spécifique lors de ses métamorphoses (pour être sûr de la maîtriser quand il en a besoin) : Hyde peut se changer en corbeau à volonté. Il s’exerce depuis quelques semaines à devenir un rat, mais ça n’a pas encore le succès escompté.
Niveau de maîtrise de l’illusion : cela ne fait que quelques années qu’il s’intéresse sérieusement à l’illusion, d’où une certaine difficulté à stabiliser ses créations : l’œil averti peut déceler leur présence en remarquant des ondulations sombres et involontaires sur les parties travesties de la réalité. Hyde se fait parfois trahir par le sentiment d’anormalité que ces ondulations éveillent chez le spectateur : si ce dernier se pose trop de questions sur la réalité de ce qu’il est en train de voir ou de ressentir, c’est qu’il est en train de percer l’illusion et d’affaiblir le pouvoir de Hyde. Cela dit, les ombres, ce n’est pas ce qui manque à Londres. Et nombre de « victimes » de ses tours peuvent mettre leurs soupçons sur le compte d’une peur irrationnelle de l’obscurité.
+ Domaines de magie maitrisés : l’altération, la métamorphose animale et l’illusion.
+ Signature magique : l’Ombre. Tout ce qu’il crée, transforme ou déclenche par la magie a un lien avec elle. Même lorsqu’il prend une forme animale, la transition se fait par l’apparition d’une forme obscure et éthérée, comme une fumée noire. Il en use et en abuse dans le domaine de l’altération : ses portes dimensionnelles se créent dans l’Ombre. Elle apparaît également à l’origine de ses illusions et lorsqu’il les fait disparaître.

Signes Particuliers
Une fossette profonde dans la joue gauche.
Informations complémentaires
- Hyde maîtrise l’art de détourner l’attention, c’est son grand talent. Le travestissement n’a aucun secret pour lui, il est un caméléon. S’il a une quelconque raison de le faire, vous pourriez même le retrouver déguisé en prostituée au coin de la rue. Il a chez lui tout un attirail de maquillage, de masques, de perruques et de tenues très variées. Il sait modifier son comportement, ajuster ses accents, créer des personnages assez crédibles – et s’il souhaite un jour laisser sa carrière de mage derrière lui, il pourra toujours se reconvertir au théâtre ou au cabaret du coin.
- Il confectionne de très nombreuses potions, des plus utiles aux plus bizarres, qu’il dissimule dans ses Ombres au cas où l’occasion se présenterait de les tester en cours de mission. Ou sur ses congénères de la Loge, à leur insu bien évidemment.

Biographie

CARACTÈRE DE VOTRE PERSONNAGE ▬ Hyde a un caractère assez difficile à supporter si l’on n’a pas un minimum d’humour noir au dixième degré et une patience à toute épreuve. Mais le terme qui le définit le plus est versatile . Tel un mauvais funambule, il bascule sans arrêt de la lumière à la noirceur, de la joie à la colère, et vous ne saurez jamais dans quelle disposition d’esprit le trouver d’une nuit à l’autre – il y a une fissure, dans sa personnalité, que l’on décèle assez rapidement en général, sans se douter de sa profondeur.
Il teste ses interlocuteurs en essayant de les énerver, et ne s’attarde pas sur les gens lisses. Il aime les nuances, les grains de folie, les forts caractères, et s’il se moque de votre pomme pendant des heures sans se fatiguer, c’est qu’il vous aime bien.
Il raffole des tours de passe-passe : vous aviez de l’argent dans votre poche ? Abracadabra, vous ne l’avez plus ! Non pas qu’il ait besoin de votre petite monnaie, car il vit plutôt confortablement. Quand il s’ennuie, Hyde fait les poches des passants, il fouille, crochète des portes, vole des petites choses sans valeur et balance son butin dans la Tamise depuis les ponts. L’ennui, voilà bien son plus grand ennemi, plus grand encore que ceux qui veulent lui faire la peau ! L’ennui le rend fou.
On n’aurait jamais l’idée saugrenue de lui demander un service ou d’accepter de lui en rendre un, à moins qu’il ne s’agisse d’un ordre de la Loge. D’instinct, les gens gardent leurs distances avec lui : ce gars-là, qui charme par son aisance et sa belle gueule, qui brille par son niveau de culture et son intelligence, est un fieffé filou, un menteur, un escroc, et pire encore, un bourreau vengeur qui a de moins en moins d’états d’âme. Hyde aime le sang, et jusque-là, tout le monde l’ignore. Mais… pour combien de temps encore ?
HISTOIRE ▬ Un homme porte l’histoire de ses aïeux dans son sang. Celui de Shane Hyde le relie aux débris d’un vieux clan du nord de l’Ecosse ainsi qu’à la sombre histoire d’une bande de criminels. Dans un cas comme dans l’autre, la généalogie était source de tabou dans son foyer, mais il arriva un jour où le sang des ancêtres s’exprima : les Tallisker et les Brodie avaient des secrets trop importants pour être définitivement enterrés.

Les murs de la demeure familiale, implantée dans une rue froide à proximité du château d’Édimbourg, résonnaient de temps à autre de tragédies ancestrales. Le jeune Shane, qui ne sortait jamais de la maison, semblait être le seul à les entendre. Les fantômes lui parlèrent dès son plus jeune âge et lui racontèrent d’horribles histoires de massacres et de pendaisons. Ces êtres intangibles qui lui confiaient leurs secrets nébuleux étaient assurés de sa discrétion. D’une intuition très précoce, conscient d’avoir un pied dans deux univers que ses proches n’enjamberaient jamais, Shane mena une double-vie avant même de savoir écrire son prénom, et demeura silencieux sur le sujet.

Son précepteur un peu trop sévère le jugeait intellectuellement lent, et sujet à des troubles de l’attention. Sa mère lui trouvait toutes les excuses du monde : le petit était taciturne et déconnecté du réel depuis qu’il avait perdu son père dans des circonstances tragiques. En effet, Ewen Brodie se jeta de la fenêtre du dernier étage alors que son fils n’était âgé que de quatre ans. Comme ça, sans même une lettre ou un adieu. Shane le connaissait peu, le voyait rarement, mais l’entendait souvent hurler à l’autre bout de la maison.

Un fantôme assez lunatique, qui passait en un clin d’œil de l’affable grand-père au démon des dessous de lit, révéla un jour à l’enfant que l’histoire d’un clan maudit et celle d’un brigand pendu étaient inscrites dans son sang. Le fantôme ne s’attarda pas sur les malheurs des Tallisker car lui-même était issu de l’autre partie de la famille. Quelques années plus tard, ce même esprit s’installa au chevet du gamin extralucide et lui conta la vie particulière de William « Deacon » Brodie. Ébéniste et conseiller municipal le jour mais fieffé brigand la nuit, l’arrière-grand-père de Shane était le chef d’une bande de voleurs édimbourgeois. Son activité d’artisan et sa fréquentation de la noblesse de la cité lui facilitaient le repérage des trésors de famille et l’étude des mesures de sécurité de ses clients et relations. Les membres de sa clique étaient Brown, Smith et Ainslie, et le fantôme insista pour que Shane retienne bien ces trois noms-là – et quoi qu’en dit son précepteur, le petit était très attentif aux sujets d’intérêt, il les retint donc sans problème. Sur ce, le mort reprit son récit. L’année de l’association des quatre bandits, lors d’un vol à main armée dans un office du fisc britannique, la situation tourna au vinaigre. Ainslie fut capturé. Pour éviter la pendaison, celui-ci dénonça ses complices aux forces de l’ordre et témoigna contre eux au procès. Brodie et Smith furent jugés coupables et pendus à Tolbooth en octobre 1788, à une potence que Brodie avait conçue – comble de l’ironie.

Le jeune Shane demanda pourquoi le fantôme lui racontait cette histoire. Et le fantôme lui répondit avec émotion : « Deacon Brodie, c’est moi ». Sur ces mots, le défunt pleura de rage et se mit à hurler si fort que le garçon hurla à son tour, éveillant sa gouvernante et sa mère.

L’ancêtre revint doux comme un agneau la nuit suivante et continua son histoire, car malgré sa mort, il y avait bien une suite. Rongé de haine envers Ainslie, Deacon demeurait coincé dans les limbes. Il affirma que seule la vengeance accomplie libérerait son âme, et qu’il n’aurait de cesse de harceler ses héritiers jusqu’à ce que l’un d’eux mette fin à ses tourments, en éliminant jusqu’au dernier les membres de la famille Ainslie. Ewen, aussi sensible que Shane au monde des limbes, s’était suicidé parce que Deacon l’avait rendu fou. Et le pendu jura que si son arrière-petit-fils se montrait aussi faible dans l’avenir, il subirait le même sort. Sur cette menace, l’aïeul disparut, et les semaines suivantes, les nuits de l’enfant furent remplies de cauchemars. Shane ne supportait plus l’obscurité de sa chambre. Les ombres devenaient à ses yeux des monstres difformes, mouvants autour des flammes d’un âtre ou d’une lanterne. Et puis un soir, obsédé par ces formes noires qui le terrifiaient, il se rendit compte qu’il pouvait les plier à sa volonté. Les nuits suivantes, ses tentatives pour reproduire l’exploit furent vaines, et il pensa avoir imaginé ce qu’il avait vu de ses yeux. Il faisait son entrée dans l’adolescence, et commença à rationaliser ses pensées – il parlait aux morts, c’était déjà bien assez.

Un mois s’écoula. Un autre soir encore, alors que le ciel rougissait de lueurs crépusculaires terrifiantes, Shane fugua dans la cité, poussé par une horde de fantômes familiers à se réfugier dans les lieux les plus sombres d’Édimbourg. Lui qui avait une peur panique du noir courut pendant des heures dans le dédale des rues souterraines, le cœur palpitant à la vue des rats, des haillons des mendiants, des visages hideux des sous-humains qui vivaient là. Lui qui ne quittait jamais le cocon de la maison sans développer des crises d’angoisse se retrouvait seul dans le bas-monde sur conseil de ses amis intangibles. Il ignorait alors que son sang Tallisker l’avait à son tour rattrapé, et qu’il valait mieux ne pas se trouver à la maison cette nuit-là.

À son retour à l’aube, épuisé, sale et frigorifié, il rencontra la police devant sa porte. On l’empêcha d’y entrer. Braeden Tallisker, épouse Brodie, était éparpillée dans tous les coins de la maison et ne se distinguait plus des malheureux domestiques qui l’avaient accompagnée dans la mort. D’autres cadavres parfaitement inconnus jonchaient pêle-mêle le carrelage du grand hall. Le secret du clan maudit avait fait de cette demeure le théâtre de l’ignominie. Un agent de police évoqua des symboles païens peints sur les murs avec du sang, avant de se rendre compte que l’orphelin l’écoutait avec attention.

Deux jours plus tard, un cousin inconnu du côté de sa mère vint le chercher pour l’emmener à Londres. Il s’appelait Alan Mortimer, et semblait en savoir long sur ces faits diaboliques, mais il ne répondit à aucune question de sa nouvelle pupille. Tout ce qu’il révéla à Shane, alors qu’il le menait vers sa nouvelle résidence, fut ceci : « Tu es le fruit de l’union d’une Tallisker et d’un Brodie : chaque seconde de ta vie est un sursis ».

Mortimer était un mage très respecté de la Loge de Pandore. Shane devint son disciple, et par la même occasion, devint Hyde. Ce nouveau nom, qu’il aimait à considérer en pseudonyme, devait le rendre plus discret au cas où les mystérieux assassins de sa mère n’en auraient pas terminé avec le sang des Tallisker. Il lui permettait également de faire une croix sur le passé pour se consacrer pleinement à sa nouvelle vie londonienne. Son maître étant sa seule famille connue et encore en vie, il employa son énergie à le satisfaire : son besoin de reconnaissance et d’affection, après tout ce qu’il avait vécu pendant l’enfance, ne devait surprendre personne. Il apparaissait comme l’élève modèle tout en nourrissant secrètement les démons naissants en son sein.

Hyde était profondément déséquilibré. Son penchant pour l’obscur grandissait avec l’âge, et à défaut de pouvoir éradiquer cette passion, il la dissimulait autant que possible. Il avait soif de vengeance, et il comprit ce besoin qu’avait son ancêtre d’attendre réparation pour le mal qu’on lui avait fait – plus encore parce que Hyde était innocent à l’époque des faits, à l’inverse de Deacon le bandit. Ce profond sentiment d’injustice l’obnubilait et venait combler le manque de ses parents. A quinze ans, il se fit la promesse solennelle que s’il devait un jour retrouver les assassins de sa mère, il mettrait tout son savoir magique au service de sa justice personnelle, quitte à sacrifier sa propre vie. Mais lorsqu’il devint officiellement mage de la Loge et jura de la servir pour le bien commun, il fut partagé encore, sans cesse attiré vers sa propre ombre grandissante. Les recherches qu’il avait effectuées sur le clan Tallisker le menèrent toutes vers une impasse, et cela le soulagea d’une certaine façon : c’était un moyen de couper court à l’une de ses obsessions. Il laissa ce mystère-là en suspend pour un temps, le temps de se consacrer au perfectionnement de la magie.

Sa peur du noir était finalement devenue sa force, et il effectua nombre de missions pour la Loge, dans le but de récupérer des objets magiques à travers le monde. Son talent inné pour le cambriolage lui venait de son sang Brodie. Réapparu, Deacon lui soufflait ponctuellement les ficelles du banditisme. Hyde n’était pas dupe : l’aïeul voulait le préparer à accomplir sa destinée et le poussait dans une direction calculée. Il avait attendu, toutes ces années, que son héritier soit suffisamment puissant pour assouvir sa vengeance séculaire. Et ce n’est certainement pas par hasard qu’une nuit, Hyde rencontra la belle Esther, descendante de Smith – le complice de Deacon pendu lui aussi en 1788. Fut-ce également le fait du destin, que leur amour inopiné ?

Sorcière elle aussi, Esther était animée du même désir de destruction des dernières générations d’Ainslie. Sa famille s’était évertuée à combattre ce sang de traitres dès le lendemain de l’exécution des deux voleurs. Et davantage par amour pour elle que par loyauté envers son fantôme d’ancêtre, Hyde promit de l’aider à tuer les Ainslie jusqu’au dernier. Ce qui n’était pas une mince affaire : ils étaient puissants, influents, nombreux. Le seul avantage qu’Esther et Hyde avaient sur eux était leur qualité de mages.

Mais si sa fiancée était moins scrupuleuse à se servir de ses pouvoirs pour commettre des meurtres, Hyde craignait en permanence que Mortimer et la Loge découvrent son secret. Il manqua d’être mis à jour lors du meurtre de Jenny Ainslie dans une ruelle de Whitechapel, surpris par un chasseur qui remontait la piste de ses massacres, et parvint de justesse à brouiller les pistes. Malheureusement, cette opération conduisit le chasseur sur les traces d’Esther et elle fut identifiée comme la coupable de toutes les exécutions perpétrées ces dernières années sur la famille Ainslie. Par amour pour Hyde, elle endossa toute la responsabilité et sacrifia son identité. Dès ce jour, Esther vécut dans l’ombre à sa manière, se dissimulant continuellement et se contentant d’entrevues secrètes avec son amant dans diverses cachettes à travers la ville. Si Hyde s’entêta à vivre à Londres malgré toute cette affaire, ce fut uniquement pour elle, qui refusa de s’enfuir avec lui tant que tous les Ainslie ne seraient pas morts et enterrés. Mais au fil des meurtres, la situation commença à se retourner contre le couple : les Ainslie, au fait de l'existence du monde magique, firent appel au Culte de la Lumière pour les protéger. Il fallut se faire oublier un moment.

Hyde se concentra donc sur ses activités liées à la Loge de Pandore et enchaîna les missions. Son palmarès lui offrit un certain respect de la part de ses congénères, mais trop habitué à agir seul, le sorcier se révélait un acolyte foireux en toute occasion. Sa première expérience en binôme, en compagnie d’un certain Hannibal O’Farel, en fut un exemple édifiant. Avec les années, Hyde devint presque ingérable pour ses supérieurs, trop imprévisible et insubordonné. Ce qui lui valut de se coltiner Hannibal à de nombreuses reprises, pour apprendre à travailler en équipe.

Derrière l'écran
Qu'on en sache un peu plus

+ Votre pseudo sur le net : Super Vagabond.
+ Votre age : 28 ans.
+ Fréquence de connexion : ça dépend des périodes, on va dire plusieurs fois par semaine.
+ Comment avez vous connu le forum ? J’ai vendu des tacos avec Connor en Amérique du Sud.
+ Des questions ? Non mon colonel !
+ Crédits des images que vous utilisez : créations perso.
+ Célébrité utilisée pour l'avatar : Gaspard Ulliel




Dernière édition par Shane Hyde le Mar 5 Sep - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Cerbère
Messages : 350
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 11:26

Officiellement bienvenue, depuis le temps What a Face

Je m'occupe de ta fiche aussi rapidement que possible ! ;08:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loge de Pandore
Messages : 23
Localisation : Whitechapel
Humeur : Instable
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 11:34

Merci, Paquito :greenie: (j'espère n'avoir pas fait trop de bourdes arg )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samaël
Messages : 224
Localisation : Un peu partout
Humeur : Apocalyptique
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 13:36

Hey ! :coucou:  Bienvenue.:fiesta:
Même si tu étais inscrit avant moi, visiblement ;08:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loge de Pandore
Messages : 23
Localisation : Whitechapel
Humeur : Instable
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 13:45

Merci, William !
Ouais, j'suis un peu long à la détente par moments :p


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 120
Localisation : Partout
Humeur : Au beau fixe
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 14:42

img
Validé !



Voilà, j'ai enfin pu lire tout ça et je valide !
Je sens qu'on va bien se marrer avec ce perso  :greenie:

:banana: :fiesta: 

Quelques petits liens utiles au passage :

Les demandes de Rp se trouvent par ici. N'hésite pas à poster la tienne et à te proposer à celles et ceux qui en postent.

Ton journal de bord se trouve ici. Tu peux poster tout ce que tu souhaites dans cette zone. Ta chronologie, le listing des liens de ton personnage, tes PNJ. Ce sous forum est totalement à toi x) (En cas de doute, il se trouve dans la partie Journaux de bord / Les sorciers / Shane Hyde.

• Si tu as besoin que l'on ajoute le  logement de ton personnage n'hésite pas.

• Si tu souhaites participer à l'étoffement du background c'est par ici.

• Venir flooder avec nous c'est par ici. C'est le double effet kiss cool, ça booste un peu les stats du forum et ça permet de se faire des copains.

Amuse toi bien par ici surtout et si jamais t'as besoin d'aide ou autre, tu sais comment nous trouver  gnihi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extenebrislux.forumactif.org
avatar
Loge de Pandore
Messages : 23
Localisation : Whitechapel
Humeur : Instable
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 14:51

J'ignore si tu as bien fait de me laisser entrer.
Mwahaha. MWAHAHAHAHAHA.
Thank you !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup-Garou
Messages : 120
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mar 5 Sep - 23:24

Bienvenue chez nous



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loge de Pandore
Messages : 23
Localisation : Whitechapel
Humeur : Instable
MessageSujet: Re: Shane Hyde   Mer 6 Sep - 15:09

Merci Aedan ! bonglama:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shane Hyde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shane Hyde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» [M] SHANE WEST Ҩ Can we see beyond the scars ? [PRIS]
» Le monde de Hyde
» Hyde en moi, Aïe pour toi, Hyde en toi, Aïe pour moi ! | Ferdinand - Hector
» Shane ♣ C’est ta sœur, la fleur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux ::  :: Les Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: